Enogrid

Enogrid Fabrique Aviva

Enogrid, 3 ans après le concours de La Fabrique Aviva

En 2019, Enogrid a été lauréat de la 4e édition de La Fabrique Aviva dans la catégorie Environnement et Transition Énergétique.

3 ans après, Rémi Bastien, CEO et co-fondateur, revient avec l’équipe d’Aviva dans cet article sur ce que le concours a apporté à l’entreprise et les projets d’avenir.

 

Vous retrouvez ici l’interview :

 

Quel est votre projet, en quelques mots ?

Enogrid est spécialisée sur le sujet de l’autoconsommation collective. C’est le partage de l’électricité directement entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs, proches géographiquement.

 

Quels sont les impacts positifs de votre projet, à la fois pour la société et pour l’environnement ? Comment mesurez-vous cet impact ?

Avec Enogrid, nous participons directement, à notre échelle, à la transition énergétique avec le développement des énergies renouvelables.

L’autoconsommation collective a une dimension inclusive, ce qui fait que nous participons, dans une certaine mesure, à la lutte contre la précarité énergétique.

Chez Enogrid, nous avons pour mission commune de permettre à tous les citoyens de contribuer à la transition énergétique dans un esprit de justice sociale.

 

Qu’est-ce qui vous a encouragé à participer à La Fabrique Aviva ?

La catégorie Environnement et Transition Energétique correspondait parfaitement au projet d’Enogrid. Le prix à gagner était également très important, tous les concours ne mettant pas forcément en jeu de telles sommes et nous étions à l’époque en pleine phase de lancement. Ce coup de pouce pouvait donc nous aider à accélérer notre développement.

 

Y’a-t-il un événement qui vous a particulièrement marqué au cours de cette aventure ?

La bienveillance des différents jurys et les belles rencontres avec les autres startups, dont certaines avec qui nous sommes toujours en contact.

 

Dans quelle mesure votre participation au concours La Fabrique Aviva vous a aidé dans le développement de votre projet ?

C’est une excellente expérience dans la vie de notre startup. La participation au concours La Fabrique Aviva nous a fait faire un véritable travail d’introspection sur Enogrid, ce qui nous a été bénéfique pour la suite. Le fait d’être lauréat nous a également permis de sécuriser nos emplois. En effet, nous avions recruté en amont dans le domaine du développement informatique et du développement commercial.

 

Et si c’était à refaire, vous lanceriez-vous de nouveau ? De la même manière ?

Oui, avec une meilleure préparation pour la phase de votes cependant, car la sélection paraît plus difficile d’année en année.

 

Trois ans après le concours, à quoi ressemble Enogrid ?

Depuis le concours, nous avons dispensé un total de 54 heures de formation au sujet de l’autoconsommation collective pour éduquer, initier et former autour de ce sujet. Nous comptabilisons un total de 53 opérations d’autoconsommation collective accompagnées par nos équipes à travers la France, et par ailleurs, 25 opérations sont gérées et optimisées via notre plateforme. Enfin, grâce à Enogrid, 810 MWh ont déjà été échangés en circuit court. Plus de 60 clients nous font confiance.

 

Quelles sont vos perspectives pour l’année 2022 ?

Nous avons deux objectifs principaux pour 2022 :

  •   Conquérir le marché européen de l’autoconsommation
  •   Devenir la référence sur le sujet de l’autoconsommation collective en France